Les enseignant.e.s Nantais.e.s s’engagent pour Julie Laernoes !

Gwenaëlle Berillon, militante de la pédagogie Freinet

3 questions à Gwenaëlle Berillon, professeure engagée dans la promotion de la pédagogie Freinet.

Gwenaëlle Berillon, devant une cabane.
“Il faut être capable d’entendre les enfants et de les considérer”
  • D’où vous vient cet intérêt pour la pédagogie Freinet ?

Elle remonte à mon enfance. J’ai fait l’expérience d’être un peu malheureuse à l’école. Mes parents m’ont alors inscrite dans une école publique qui pratiquait la pédagogie Freinet. En tant qu’enfant et en tant qu’élève, je m’y suis immédiatement sentie beaucoup plus libre et plus respectée. Aujourd’hui enseignante, j’essaie de ne jamais perdre de vue la petite fille que j’étais à l’époque. La parole de l’élève, qui est aussi un enfant, est à respecter, tout autant que celle de l’adulte.

  • En quelques mots, pouvez-vous nous présenter cette pédagogie que vous défendez ?

La pédagogie Freinet insiste sur le besoin qu’ont les enfants de coopérer pour construire ensemble leurs apprentissages, gagner en autonomie et s’émanciper. C’est notamment pour cette raison que cette pédagogie ne se situe que dans le champ de l’école publique. Qu’ils soient issus de milieux favorisés ou plus précaires, les enfants apprennent en coopérant. C’est un fondamental. Avec les autres, on va beaucoup plus loin que tout seul et on sort des logiques de compétition. Je suis membre de l’ICEM (l’Institut coopératif de l’école moderne) au niveau du département et au niveau national.

  • Quelles valeurs et propositions de Nantes Ensemble font écho à votre engagement de professeure ?

Nantes Ensemble affirme son intention d’ouvrir les classes à la nature, notamment en débitumant les cours des écoles. Or, l’expérimentation sensorielle du vivant est aussi l’un des éléments fondamentaux de la pédagogie Freinet. Il faut sortir des classes et apprendre de l’extérieur en considérant ce monde qui nous entoure. Par ailleurs, la liste écologiste va donner un nouveau souffle à notre démocratie locale en y impliquant davantage les jeunes, via les conseils d’enfants. Dans la future municipalité écologiste, l’enfant est invité a prendre sa place pour devenir un.e citoyen.ne épanoui.e.

Concernant l’enfance et l’éducation, retrouvez ici toutes les mesures de Nantes ensemble.

Rendez-vous le 4 mars à la soirée éducation pour les propositions de la liste Nantes Ensemble. En savoir +