Quartiers : Redonner du pouvoir d’agir au plus près des lieux de vie

Pilier 2 – Décider et agir ensemble, vraiment !  

L’organisation administrative de nos 11 quartiers date de 1994, soit une décision prise il y a 25 ans. Depuis, bien des politiques publiques se sont succédées, notamment pour repositionner l’essentiel des problématiques à l’échelle intercommunale. Par ailleurs, la ville de Nantes accueille un nombre important de nouveaux habitants, avec un taux de croissance de 1,3 % par an.  La ville intra-muros a pris l’équivalent d’une ville moyenne en cinq ans, soit près de 20000 habitants et plus de 50000 depuis la mise en place des quartiers. 

Le processus de territorialisation des services est depuis quelques années en attente d’un nouveau souffle – plus encore d’un nouvel horizon. Une certaine altération du sens est constatée, car ce qui était prévu comme le déploiement de proximité est en voie de glissement vers un certain isolement. Ce qui était imaginé comme levier de développement local se perd dans une gestion administrative souvent déconnectée, générant frustration et accentuant les tensions avec les usagers. 

C’est pourquoi nous voulons réinterroger la cohérence socio-urbaine de chaque quartier, pour asseoir plus encore une démocratie participative appropriée. Les attentes et les besoins ne sont pas identiques, et de ce fait les réponses doivent être en cohérence avec les spécificités territoriales. Partout dans les quartiers, la démocratie locale a besoin d’un nouveau souffle, y compris dans le rapport à la notion même de délégation aux adjoints de quartiers. Les élu.e.s de quartier doivent retrouver leur rôle initial de soutien et d’accompagnement des projets des citoyen.ne.s. Leur champ de compétence doit être renforcé car ils/elles sont les plus imprégné.e.s de la réalité du territoire, en collaboration proche avec les habitant.e.s.