Culture

La culture a fait de Nantes ce qu’elle est aujourd’hui, une ville vivante et ouverte sur le monde. La politique actuelle trouve sa limite quand elle transforme nos quartiers en parc d’attraction, au service du développement économique. En lien avec les acteurs culturels, donnons un nouveau souffle à la culture à Nantes, pour qu’elle continue de faire rêver tous les Nantais.e.s dans un esprit festif et d’ouvrir de nouveaux horizons.

Nos propositions pour une ville qui continue de faire rêver les nantais.e.s

Culture

Propositions détaillées

Culture

Soutien à la création : amplifier les aides et soutenir la pluralité des disciplines

Amplifier le soutien aux productions des artistes nantais.e.s. Nous débloquerons des aides financières, mais aussi une mise à disposition de lieux pour créer, répéter et diffuser les productions. Un effort particulier sera mené en direction des arts plastiques, de la jeune création chorégraphique, de la création musicale, de la BD et des écritures contemporaines.

Arts de la rue, arts dans la rue : permettre aux artistes de réinvestir l’espace public

Réinvestir l’espace public pour toucher tou.te.s les Nantais.e.s
En fidélité à son histoire, nous voulons faire de Nantes une ville des arts de la rue. Nous engagerons les démarches pour accueillir un Centre national des arts de la rue ainsi qu’une école des arts de la rue. Un dimanche par mois “Le dimanche sans voiture” permettra de réinvestir l’espace public dans tous les quartiers en s’appuyant sur les acteurs et initiatives locales. Il sera notamment financé par le « 1 % macadam » (1 % du budget de chaque aménagement dans l’espace public).

La culture déborde… avec la semaine ingérable

Un événement gratuit où tous les équipements culturels (musée, théâtre etc …) sortent de leurs murs, ouvrent leurs portes gratuitement aux Nantais.e.s et débordent sur l’espace public. Cette manifestation annuelle, populaire, permettra de valoriser la politique “hors les murs” des structures culturelles en présentant des projets dans d’autres lieux : maisons de quartier et médiathèques, bars et commerces, espaces publics et transports en commun…

Rendre possible l’occupation temporaire des bâtiments en friche ou en attente par les associations

Rendre possible l’occupation temporaire de bâtiments. S’appuyant sur des retours d’expérience concluants (Ateliers Magellan, MIN de Rien…), nous faciliterons l’accès des associations aux locaux en friche ou en situation transitoire. Nous rendrons également accessibles les équipements publics de proximité en dehors de leurs heures d’ouverture.

1 million pour l’emploi dans les associations

Un million d’euros pour l’emploi dans les associations. Réagissant au recul de l’État dans sa mission d’accompagnement de l’emploi associatif, nous mettrons en place un fonds d’aide à la vie associative d’un montant de 1 million d’euros par an afin de venir en appui à celles qui veulent embaucher.

Des rencontres citoyennes de la culture pour redessiner ensemble la politique culturelle

Des Rencontres citoyennes de la culture, réunissant artistes, acteurs culturels, élu.e.s et habitant.e.s seront organisées pour redéfinir collectivement des objectifs partagés et les modalités de suivi des politiques culturelles. Nous rééquilibrerons ainsi les aides entre les disciplines, mais aussi entre création, consommation culturelle et pratiques artistiques.

Un processus complètement transparent pour l’attribution des subventions

Pour des indemnités d’élu.e.s équitables et équilibrées. Nous acterons la fin du cumul des mandats locaux : plus d’élu.e municipal.e ou métropolitain.e aussi élu au Département ou à la Région. Nous refonderons le système des indemnités, sans augmentation de l’enveloppe globale, en supprimant les bonus financiers des élu.e.s siégeant à des organismes extérieurs (sociétés d’économie mixte…). Une partie des indemnités sera supprimée en cas d’absentéisme. Nous limiterons les frais de bouche et de déplacement : dans sa ville, une Maire se déplace en vélo !

3 maison des pratiques artistiques pour croiser artistes amateur.es et professionnel.les

Développer les pratiques non professionnelles. Avec trois Maisons des pratiques artistiques pluridisciplinaires créées dans les quartiers, nous mettrons en place un ambitieux plan de développement des pratiques artistiques favorisant le croisement entre amateurs et artistes professionnels.

Création d‘un lieu dédié à la création hip-hop, rap et slam

80 % des projets financés par le CLAP (Comité Local d’Aide aux Projets) sont liés à la culture hip-hop/rap : il est urgent d’aider la jeunesse à se former et monter en compétence, dans un lieu tremplin de valorisation pour la professionnalisation des jeunes talents nantais.

Label(le) Nantes pour mettre en valeur les artistes locaux

Mettre en lumière les artistes et compétences culturelles locales – Label(le) Nantes ! Avec les artistes et les acteur.rice.s, nous organiserons un moment fort annuel d’exposition, irriguant l’ensemble de la ville. Nous créerons des ponts avec des villes proches comme Clisson, Ancenis ou Cholet, renforcerons le partenariat avec les acteurs culturels de Rennes et favoriserons le prêt et la circulation des œuvres dans l’espace public.

Pour une vie culturelle nocturne vivace et vivante !

Offrir un cadre bienveillant à la vie culturelle nocturne. Des cafés-concerts jusqu’à la scène électro, nous soutiendrons les acteurs culturels de la nuit : démarche facilitée pour les autorisations temporaires de débit de boissons,, renforcement des dispositifs de réduction des risques et des équipes de médiateurs, poursuite du travail de concertation avec le Conseil de la Nuit, ouverture du dialogue avec la Préfecture concernant l’encadrement des horaires d’ouverture et les dérogations.

Soutenir les acteurs culturels qui valorisent la diversité culturelle nantaise et l’ouverture internationale

Soutenir les acteurs de l’international. Nous amplifierons le soutien aux manifestations et aux acteurs associatifs et culturels œuvrant à l’ouverture et aux échanges internationaux (Trois Continents, cinéma espagnol, Atlantide, Impressions d’Europe…), et ceux qui mettent en valeur la diversité culturelle nantaise (Tissé Métisse…). Nous soutiendrons la création et la diffusion des productions africaines francophones, créerons un temps fort de découverte des cultures du monde par les adolescent.e.s.

Des journées du Matrimoine

Avec les urbanistes, nous concevrons des espaces publics adaptés et bienveillants aux usages des femmes. Nous mettrons en place des « journées du Matrimoine » pour valoriser l’œuvre des femmes nantaises, continuerons à baptiser les rues au féminin, consacrerons une bibliothèque à l’histoire des femmes et installerons un rayon « Histoire du patriarcat » dans les bibliothèques.

Retrouvez l’intégralité de nos mesures pour la culture dans le programme complet :