Pour une ville qui place l’humain au cœur des enjeux de sécurité

« CHANGEONS DE REGARD ET RÉINVESTISSONS DANS LA PRÉVENTION DE RUE »

Avant de parler de plus d’effectifs, ou pire encore, d’armement de nos agents de police municipale, il s’agit déjà de leur redonner leur rôle de « gardien de la paix ». Nous multiplierons par quatre le nombre de médiateurs dans l’ensemble des quartiers, un passage de 30 à 120 médiateurs. En collaboration avec le Département, nous augmenterons le nombre d’éducateurs de la prévention spécialisée par quartier prioritaire (pour l’instant, ils ne sont que 3 ou 4), et nous en déploierons également dans le centre-ville, notamment en direction des jeunes SDF. 

« DES GARDIENS D’IMMEUBLE GARANTS DU LIEN SOCIAL »

Nous réinstallerons 130 gardiens pour un parc de 20 000 logements sociaux.

« PRENONS SOIN DES PUBLICS LES PLUS TOUCHES PAR LES PROBLEMES D’INSECURITE »

Nous désignerons un.e élu.e chargé.e des violences faites aux femmes, et nous formerons les agents municipaux pour leur pouvoir de verbalisation de l’outrage sexiste sur l’espace public. Nous sensibiliserons la population senior sur les actes dont elle peut être victime (campagnes d’information, visites à domicile, formation). Soutenir l’engagement civique de nos ainés, via des projets de solidarités intergénérationnelles, est au cœur de notre projet politique. 

« PRENONS SOIN DE NOS JEUNES ET DE LEURS PARENTS, SANS DISCRIMINATION »

Un jeune n’a pas choisi d’être délinquant, il le devient. Les actions de prévention et d’accompagnement sont connues, il suffit de les déployer avec ambition : augmentation du nombre d’éducateur.rice.s sportifs en direction des adolescent.e.s, 100 chantiers de remobilisation sociaux-éducatif et de travail pour jeunes par an (5 chantiers aujourd’hui), une nouvelle pépinière pour les quartiers Malakoff, Ile de Nantes et Nantes Sud. Nous offrirons 500 jobs (doublement de l’offre actuelle) à destination des jeunes à faible niveau de ressources à réaliser dans les services de la ville et de ses partenaires associatifs. Aujourd’hui, beaucoup de parents rencontrent des difficultés à exercer leur autorité parentale ; sans les stigmatiser, nous voulons renforcer la coordination des politiques d’accompagnement à la parentalité et la prévention de la délinquance. 

« ASSURER LA CONTINUITÉ D’ACTION ENTRE PRÉVENTION ET RE-INTEGRATION »

Nous voulons associer les collectivités locales à la définition et l’exécution des peines comme les stages de citoyenneté ou réparation pénale afin qu’elles soient coordonnées avec les actions locales. Nous déploierons les travaux d’intérêt général en lien avec les décisions de police et de justice, en créant une équipe dédiée à l’encadrement des publics soumis à des peines de réparation d’intérêt général. Nous identifierons, en lien avec les services de la collectivité, 150 chantiers de réparation par an à proposer dans le cadre des TIG (69 en 2019). 

Puisque vous êtes ici…
… nous avons besoin de vous. C’est maintenant que tout se joue. Nous avons l’opportunité de changer le cours des choses à Nantes, pour anticiper les changements à venir et rendre la ville plus écologique pour tou.te.s. Une campagne a un coût, financier et humain;  c’est pour cela que nous sollicitons votre aide. Cela nous permettra de rendre notre programme et nos actions plus visibles, et d’accroître l’efficacité de notre campagne..
De plus en plus de personnes soutiennent notre liste. Même pour 1€, vous pouvez contribuer au succès de l’écologie à Nantes. Nous comptons sur vous. MerciFAIRE UN DON